Louer / Vendre

Gagner de l'argent en vendant ses sous-vêtements, est-ce possible en 2021 ?

Publié le 2021-06-24
Gagner de l'argent en vendant ses sous-vêtements, est-ce possible en 2021 ?
Une drôle de question, qui peut paraître absurde mais qui ne l'est absolument pas ! Et oui, en 2021, il est possible de vendre ses sous-vêtements usagés contre de l'argent. Où les vendre ? Combien vendre une culotte usagée ? Existe-t-il des demandes personnalisées ? Portée dans quelles conditions ? Peut-on les vendre en pack ? ...etc. Nous allons le découvrir dans cet article au sujet de la vente de sous-vêtements usagés, qui est l'une des dernières tendances sur internet. Et vous allez découvrir le juteux marché qui s'est formé autour de nos sous-vêtements et surtout comment gagner de l'argent avec !

Quels sont les sous-vêtements que l'on peut vendre sur internet ?


Cette pratique venue d'Asie, plus précisément du Japon est en plein essor en France. C'est devenu depuis quelques années un véritable business. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, ces sous-vêtements se vendent mieux lorsqu'ils sont usagés ! Et oui, c'est bien vrai ! Des plateformes proposent aujourd'hui de vendre vos culottes et autres sous-vêtements usagés, comme la plateforme borntobeabitch ou encore panty-place et bien d'autres encore. La culotte est la star de ce nouveau marché, mais elle n'est pas la seule. Vous pouvez en effet vendre tous vos sous-vêtements usagés, slips, caleçons, soutiens-gorge, brassières, chaussettes... Tout se vend ! Mais attention, il faut que ces sous-vêtements soient salis d'une certaine manière. Nous ne parlons pas ici de revendre ses vieux vêtements comme chez Vinted. Non ici, cette pratique se rapproche plus du fétichisme avec des clients particuliers qui ont des critères bien précis, taille, forme, personnalité du vendeur, nombre de jours portés…etc. Il y a d'ailleurs des catégories bien spécifiques comme par exemple "les culottes usagées avec de l'urine" appelées aussi "champagne".

Mais qui sont les clients qui achètent ces culottes et sous-vêtements ?


Les acheteurs de cette pratique sont étonnement + de 70% à avoir entre 18 et 40 ans et sont principalement des hommes. Il ne s'agit donc pas de personnes perverses, mais plutôt d'admirateurs secrets qui ne veulent pas acheter les culottes de votre grand-mère, mais plutôt celle de la fille en vogue du lycée. Et ils sont prêts à payer pour les avoir et parfois même payer des sommes très conséquentes pour des demandes plus personnelles.

Qui sont ces personnes qui vendent leurs culottes et sous-vêtements usagés ?


Sans trop de surprise, ce sont les femmes qui vendent leurs sous-vêtements usagés. On parle la plupart du temps de raison sexuelle pour ces ventes. Le concept est que la femme se masturbe avec la culotte puis la vende à son fétichiste qui va alors être heureux et va se procurer du plaisir avec celle-ci. Mais ces vendeurs sont également connus sous le nom de "moneyslave" soit esclave de l'argent. Car oui, malheureusement ce sont aussi parfois des femmes qui sont en manque d'argent et souhaitent arrondir leur fin de mois. Si vendre sa culotte usagée rapporte quelques euros, les demandes avec un message, avec une photo des parties intimes, peuvent se vendre à un prix bien plus élevé. C'est la qualité et la personnalité de la vendeuse qui font généralement la différence.

Combien se vendent ces sous-vêtements usagés et culottes ?


Sur la plateforme de vente Borntobeabitch, les prix sont très variables. De quelques dizaines d'euros à plusieurs centaines pour des demandes personnalisées. Vous pouvez vous procurer facilement des culottes usagées, mais aussi toutes sortes de sous-vêtements. Certaines vendeuses proposent même des packs de plusieurs culottes. En réalité, il est difficile de dire clairement combien peut rapporter cette pratique car la plupart des inscriptions et profils restent anonymes. Cependant, une des grandes vendeuses de ce marché assure avoir gagné 15 000$ en une année !

Où vendre ses sous-vêtements usagés sur internet ?


Comme vu précédemment, il existe plusieurs plateformes et voici les plus importantes;

borntobeabitch, propose à travers une inscription qui reste anonymes de vendre n'importe quel sous-vêtements. La plateforme propose également des vendre des photos de ses pieds ou des photos à la demande pour ceux qui le souhaitent.
panty-place, propose principalement de vendre des culottes usagées.
pantydeal, est une plateforme qui propose plus de 1 152 913 vendeurs de culottes usagées avec ses 1 421 605 clients !

Ce marché est en plein essor et des nouveautés apparaissent tous les jours !
Rappelons tout de même que ces sites sont généralement interdits aux mineurs. Il n'est pas question que ce soit des enfants qui achètent ce genre de produit.

Cette manière de gagner de l'argent est-elle légale ?


Tout à fait ! Bien que souvent anonyme, cette manière de gagner de l'argent est parfaitement légale même si elle peut en déranger plus d'un et se rapproche dangereusement du milieu de la pornographie. Bien entendu, cette pratique est réservée aux personnes majeures. Sur un aspect plus commercial,  sachez que vous pouvez payer par PayPal sur la plupart des plateformes et que les ventes sont relativement sécurisées. Mais attention, pour dégager beaucoup d'argent de cette activité vous allez devoir affronter une rude concurrence, car le marché est plutôt important et les culottes se vendent très vite.

Quel est l'avenir de ce marché ?


Si ce marché improbable connaît un véritable essor, c'est bien parce qu'il répond à une demande. Visiblement, ce serait une sorte de dérive du porno. Une réponse à une demande de désir de la part des hommes. Mais cette demande est plus concrète que les plateformes de porno. Dans ce cas, l'acheteur possède une sorte de fétiche et ne se retrouve pas en manque une fois la vidéo terminée.

On remarque également que les plateformes sont de plus en plus nombreuses à proposer des culottes usagées à la vente. Mais une autre demande se démarque du lot,  celle de la personnalisation. Cet achat de sous-vêtements usagés devient de plus en plus commun et à ce jour, il n'y a finalement rien qui aille à l'encontre de cette pratique. La culotte a donc de beaux jours devant elle. Alors, mesdames, au lieu de jeter vos vieilles culottes, vendez-les, qui sait ? Elles peuvent rapporter gros !